La progression de Maertens

A la suite du Mondial de Barcelone en 1973, les relations entre Freddy Maertens et l’ensemble du public Belge sont globalement froides. Il faut dire que les médias ont eu le don d’accentuer des rivalités déjà exacerbés. Quelques mois après l’épisode Barcelone, Freddy Maertens part à la chasse et il est photographié le gibier à la main par un journaliste de Het Nieuwsblad. Le lendemain, nous retrouvons cette photo à la première page du journal avec pour titre « Est-ce Merckx ou De Vlaeminck ? »

Malgré l’adversité, Freddy Maertens a poursuivi sa progression. En 1974, le trio Michel Pollentier, Freddy Maertens et Marc Demeyer (la locomotive du peloton) est formé. Après un début de saison marquée par les places d’honneur dans les classiques, le premier petit coup de théâtre se passe sur le Tour de Belgique. Maertens l’emporte largement devant  Roger Swerts, mais il est exclu de l’épreuve suite à un contrôle positif. Sa première affaire d’envergure avec le dopage. De nombreux coureurs Belges ont été pris au piège, ainsi Godefroot, Dewitte, Bruyère ou encore Leman ont également été rattrapés par la patrouille. Sur les Quatre Jours de Dunkerque, Maertens est en passe de remporter l’épreuve. Il a battu Merckx dans l’épreuve solitaire, mais il est piégé par son équipier Walter Godefroot qui refuse de lui apporter le soutien à un moment clef de la course. La dernière grande ligne de sa saison est le championnat du monde au Canada. Alors qu’il semblait en pleine forme, parti peut-être pour un titre de champion, il doit brusquement abandonner l’épreuve. Freddy pense qu’on l’a empoisonné. Quelques années plus tard, selon le Flamand, Gust Naessens, soigneur de Merckx à l’époque, aurait avoué l’empoisonnement, c’est le « doping to lose ». A l’arrivée à Montréal, le champion du Monde était … Eddy Merckx.

Pas de Tour de France

Comme l’an dernier, Maertens multiplie les places d’honneurs mais gagne peu. Il décroche cependant Gand-Wevelgem, mais cela ne semble pas trop convaincre Eddy Merckx : « Gand-Wevelgem est une classique neuve et n’a pas le prestige de Paris-Roubaix ou du Tour des Flandres. Maertens n’a peut-être pas de classe, mais il a de la volonté. Je ne pense pas qu’il puisse devenir très dangereux dans les grands tours ». Justement, le premier test avec la montagne va intervenir lors du Dauphiné Libéré. Fait inédit, Freddy Maertens remporte les six premières étapes, sprint ou contre-la-montre. Blessé au dos, il ne peut réaliser de performances correctes dans la Chartreuse et les plus difficiles cols Alpins. Les journaux écrivent déjà qu’il ne passera jamais les cols avec les meilleurs. Pourtant, Briek Schotte insiste pour que son poulain dispute le Tour, mais Maertens répond « non pas avant 1976 ». En fin de saison, il remporte Paris-Bruxelles devant Dierickx et Merckx après avoir multiplié les attaques. Mais le Cannibale prétexte qu’une moto a gêné le sprint de Dierickx qui pouvait battre Maertens. Réponse de Freddy la semaine suivante, il s’impose sur Paris-Tours après un sprint monumental. Parmi les grands outsiders du Tour de Lombardie, De Vlaeminck et Merckx refuse la collaboration avec le dangereux Maertens, et Moser s’envole tranquillement pour la victoire.

Et voilà Driessens

Guillaume Driessens fait son apparition dans la carrière de Maertens en 1975. Lomme possède le don de motiver comme jamais un coureur. Il était probablement ce qui manquait pour la réussite de Maertens. Très professionnel dans sa manière d’agir, il est en grande partie responsable de la progression de Freddy, comme il l’a été pour d’autres champions comme Merckx, Coppi ou Van Looy. En 1976, la collaboration entre les deux hommes débute réellement, ce sera la meilleure saison de Freddy Maertens.

Cet article, publié dans Cyclisme Belge, L'ère Merckx, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s