La Tragédie du Parjure de JPO

Toujours dans sa collection « La Véridique Histoire », Jean-Paul Ollivier peint le portrait d’un champion cycliste au destin hors du commun. Roger Rivière a d’abord eu une carrière sur piste glorieuse puisqu’il fut trois fois champion du monde de poursuite et à deux reprises recordman de l’heure. Champion insatiable, le Stéphanois obligeait ses rivaux à se contenter des secondes places pendant plusieurs saisons. Il avait acquis une gloire éternelle dans les Vélodromes mais il lui fallait autre chose pour réaliser ses rêves et ses envies. Rivière avait besoin d’autres objectifs, il s’était fixé de remporter le Tour de France. Le Stéphanois voulait tout gagner et vite. Il s’était d’abord heurté à Jacques Anquetil en 1959 au sein de l’équipe de France. Mais l’année suivante, il était enfin proclamé leader unique pour la Grande Boucle à l’âge de 24 ans. Après une première partie de course de grande qualité, il est en position de remporter le Tour de France. Mais son orgueil l’oblige à vouloir défier et battre son rival Gastone Nencini dans tous les compartiments de la course. Rivière tente donc l’impossible dans la descente du Perjuret (Parjure en ancien Français). Il chute et se brise la colonne vertébrale. Il survit mais reste invalide.  Un calvaire. Jean-Paul Ollivier a parfaitement illustré son cas par la citation du poète Paul Eluard « Un homme est mort qui continue sa lutte ».

Type : Biographie
Contenu : la carrière de Roger Rivière
Public visé : aux amateurs de drame
Note : 8,5/10
Cet article, publié dans Cyclisme Français, L'ère Anquetil, Librairie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Tragédie du Parjure de JPO

  1. Ping : La carrière brisée de Roger Rivière « Histoire et Légende du cyclisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s