Les deux visages de l’Italie, Coppi et Bartali, de Malaparte

Dans cet ouvrage de poche de 75 pages,  Curzio Malaparte analyse la rivalité entre Fausto Coppi et Gino Bartali à la fin des années 40. Écrivain, soldat, fasciste puis antifasciste, le désormais chroniqueur sportif voit en cette rivalité l’illustration idéale de la division d’une l’Italie qui nage encore dans les cendres du fascisme. Gino est pieux, croyant, céleste. Religieux, il prône des valeurs conservatrices. et voue une foi immense en Dieu. Populaire, il puise son énergie dans des forces surnaturelles pour accomplir ses exploits. A l’inverse, Fausto Coppi est cartésien. Pas religieux pour un sou, le Campionissimo est progressiste et ne croit qu’en une chose : son corps.  La différence entre ces deux champions n’est pas seulement sportive, elle est aussi sociale, comme le tend à prouver Malaparte. En ces deux athlètes, l’auteur démontre les deux clivages vivant au cœur de l’Italie de l’après guerre. « Dans le corps de Bartali coule du sang, dans celui de Coppi coule de l’essence«  c’est sur cela que repose la différence entre les deux rivaux.

La deuxième partie du livre voit l’intervention du fameux Jacques Augendre, complétant ainsi l’analyse sociale effectuée par Malaparte. Se recentrant plus sur l’aspect sportif, il évoque cette cohabitation impossible entre deux êtres tellement opposés dans tous les domaines et qui pourtant se rapprocheront immanquablement à la fin des années 50, peu avant la mort de Coppi.

Ce livre n’est pas d’un volume imposant, ce qui est bien dommage, il est court et facile à lire. Je le conseille clairement à tous les amoureux du cyclisme Italien. Dans cette œuvre, on retrouve les valeurs authentiques et les racines qui ont fait la gloire du cyclisme Transalpin, représenté par deux de ses plus beaux représentants, ayant contribué à l’une des rivalités les plus complexes de la légende de la petite-reine.

Type : livre de poche
Contenu : la rivalité Coppi / Bartali
Public visé : fans du cyclisme Italien, amateurs des duels
Note : 8.5/10
Cet article, publié dans Cyclisme Italien, L'ère Coppi, Librairie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s