L’inusable Pino Cerami

Pino Cerami est un cas unique dans toute l’histoire du cyclisme. Italien de naissance, il a commencé le cyclisme avant le second conflit mondial. Il a connu la période faste du cyclisme dominée par Fausto Coppi. En 1949, il se retrouve justement avec le Campionissimo en tête de la Flèche Wallonne. En course pour se disputer la victoire, le duo Rik Van Steenbergen et Edward Peeters parviennent à recoller au groupe de tête grâce à l’aide de nombreuses voitures suiveuses. Rik remporte logiquement l’épreuve au sprint. Cerami termine quatrième. L’Italien mettra de longues années avant de confirmer cette performance. En 1956, il est naturalisé Belge. Remarquable équipier très apprécié par ses différents leaders que ce soient Van Steenbergen et Ockers, l’Italo-belge se trouve des qualités de gagneur surprenantes à l’âge de 38 ans. Sur Paris-Roubaix, ses leaders ont rendu les armes avant la grande explication. Pino Cerami en profite et démarre dans la côte de Hem pour triompher. Deux semaines plus tard, il l’emporte de nouveau sur la Flèche Wallonne, en participant très tôt à une offensive qui surprend encore les plus grands champions. Plus tard dans la saison, le vieux briscard termine troisième du championnat du monde. Ce grand serviteur aura donc vu récompenser sa persévérance tout au long de sa carrière. Aujourd’hui, un Grand Prix porte son nom et figure dans le calendrier professionnel de l’UCI.

About these ads
Ce contenu a été publié dans Cyclisme Belge, Cyclisme Italien, Grandes classiques, L'ère Anquetil, L'ère Coppi, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s